Daniel Balavoine, je t’écris…

Je t’écris pour continuer,
Les combats que tu as menés 
Pour te dire que ce que tu as fait,
Ne sera jamais oublié …

Je t’écris aussi pour te dire,
Que tes chansons  ne vont pas ternir
La tolérance sur tes partitions,
À et va traverser les générations,
Qu’elle-même va reprendre,
Pour tes messages les faire entendre

Et que ce que tu as laissé,
Va encore longtemps perdurer
Ce que tu as laissé,
Doit  encore longtemps perdurer…

Si quelqu’un m’a inspiré,
Tu serais le premier cité,
« L’aziza »aura fait du chemin,
Ouvert le droit de se tenir la main…
Qu’on soit de couleur de peau différente,
Ou même de religion différente…

Je t’écris aussi comme un « terrien en détresse »,
Qui dans des sos le constat, le dresse,
Mais comme toi, je veux « sauver l’amour » 
Un peu plus chaque jour…
Et faire encore perdurer,
Tout ce que tu nous a laissé …
Je t’écris ces quelques mots,
À toi Daniel Balavoine, un vrai héros

29/3/2022

Texte protégé 

Sundhauser flavien