logo
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de Dixily,
vous devez activer JavaScript.
Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur.
Dixily
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Connexion

Un monde littéraire...
Et bien plus...

        
elenicreis
À l'attention du Chef de rayon épicerie du Croisement Market de Bourg-près-de-chez-moi,

Bonjour,

Je suis la "dame des chips" du vendredi, je crois que c'est comme ça que l'on m'appelle à votre travail. En fait, je ne suis pas que la "dame des chips" et d'ailleurs, je ne sais pas si vous êtes un monsieur ou une madame Chef de rayon épicerie.

Comme quoi... vous pensez à moi chaque semaine, je pense à vous chaque semaine et je reste la "dame des chips" depuis maintenant deux ans et vous le Chef de rayon qui permet à mon fils de manger tous les jours.

Vous avez une grande place dans notre vie, je tenais à ce que vous le sachiez.

Sans vous, notre enfant, porteur d'autisme, ne pourrait pas s'alimenter.

Je sais, ça parait dingue comme ça, mais notre grand garçon de 16 ans ne mange que deux catégories d'aliments depuis l'âge de 3 ans, des chips Vico "la légère" et des petits Suisses Danonino. Il est réglé comme du papier à musique notre loulou différent, 5 paquets par jour, ni plus ni moins.

On a bien essayé de lui faire manger autre chose, vous pensez bien, nous ses parents, sa famille, ses maîtres et maîtresses, ses éducateurs, ses médecins, ses psychologues, les psychologues qui suivent aussi les parents (et oui il faut passer une sorte de permis de parent d'enfant différent dans notre société et s'assurer que, dans nos têtes, ont est toujours au top et qu'on ne craque pas, au cas où) bref nous avons tous échoués, c'est la VICO la légère et rien d'autre aussi non il se laisse mourir de faim (le meurt de faim arrive après les ultimes phases de cris, angoisse, et les coups bien évidemment).

Nous venons d'une autre région, une région qui croule sous l'argent et l'abondance, où l'ont trouve des princes et des princesses, de belles voitures, de jolies maisons et où la VICO la légère fleurit dans les rayons, mais où les enfants différents n'ont pas leur place.

Nous sommes donc venus nous installer dans vos magnifiques montagnes où l'air si pur a regonflé le moral de toute la famille.

Mais la Vico, la coquine, se fait plus rare en altitude, elle a déserté les Casino, puis les supers U, et on ne la trouve, chanceux que vous êtes, que dans vos rayons. À force de me voir les dévaliser, un de vos collègues m'a gentiment proposé d'en commander en carton et voilà comment nous sommes rentrés dans votre vie, enfin dans vos listes, vos tableaux, votre économat.

La première année, j'avoue on était pas top top dans l'organisation, notre enfant a traversé d'importants épisodes de grande souffrance qui ne lui permettait pas de rejoindre ses copains à l'IME, et quelque peu embrumée pas ses crises, sa violence, sa douleur et son désarroi, j'ai pu zapper un ou deux de nos rendez-vous hebdomadaires, sans vous prévenir en plus. Impardonnable.

Mais vous l'avouerez, en 2019 j'ai été particulièrement exemplaire. Fidèle au poste, quoiqu'il advienne, même lorsque mon garçon a été hospitalisé, même lorsqu'il a frôlé l'inimaginable, j'étais présente pour récupérer mon carton.

Même lorsque vous m'avez oublié, à deux ou trois reprises et que, prise aux dépourvues, j'ai dû descendre à la Grande Ville à 90 km (et oui la Vico la légère est une espèce en voie de disparition, surement un coup de Trump et du réchauffement climatique).

Bon j'avoue que depuis, j'ai aussi appris à planquer des paquets de chips de partout dans la maison, le grenier, les meubles, les tiroirs, l'impression d'être une alcoolique qui cache les bouteilles.

Les autres membres de la famille sont punis de mort dans d'atroces souffrances si jamais il leur venait à l'idée de piquer un paquet de la grande, la magnifique, l'unique "Vico La légère" on croule sous les cartons vides que nous revendons d'ailleurs sur le dark web des déménageurs.

Bref vous l'aurez compris le vendredi est devenu sacré chez nous, une religion je dirai, le vendredi c'est VOTRE jour, fini le poisson c'est le Jour du carton de chips Vico "la légère" au Croisement de Bourg-près-de-chez-moi, Pyrénées-Orientales, Occitanie, France.

Mais voilà qu'en cette semaine de fêtes de fin d'année j'ai tout fait foirer, notre belle complicité, notre bonne entente... Je suis venue le jeudi... et là pas de carton de chips. Pire plus un paquet dans les rayons. Même plus les chips dégueulasses aux légumes....

Ça n'aurait pas été très grave si je ne m'absentais pas pendant trois jours (promis je le ferai plus, plus de breaks dans l'année je serai toujours fidèle au poste). Et voilà que mon carton du vendredi avait disparu dans les rayons, le lundi quand je suis venue le chercher.

Alors je comprends !!! Vraiment je vous assure je vous comprends !!! Le carton est resté le vendredi + le samedi derrière votre comptoir et ça, ce n’est absolument pas possible quoi !

Non, mais ALLO la "dame des chips" t'a pas vu les sauvages qui ont dévalisés les rayons (mêmes les chips dégueulasses aux légumes c'est peu dire) non, mais sans rire fallait bien leur donner de quoi se mettre sous la dent, tiens oui voilà le carton de chips qui, avec ses 58 x 26 x 39 cm prend une place de dingue derrière le comptoir et qui, admettons-le, fait vraiment caguer (oui la d'où je viens on dit pas chier on dit caguer, ça donne un petit côté chantant et parfois très con faut le dire aussi à nos conversations)... où j'en étais moi ? Ah oui donc quelqu'un (et on m'a dit que c'était vous, je balance) à dit :

— "non, mais saperlipopette, elle nous fait caguer la "dame des chips" (et là je soupçonne, comme un sixième sens, mais peut être que je me trompe, qu'un adjectif qualificatif peu flatteur s'est interposé entre le déterminant et le nom féminin) à partir de maintenant, c'est le vendredi et uniquement le vendredi si elle passe avant c'est niet, si elle passe après, c'est niet".

Et voilà qu'hier (encore un jeudi, non mais franchement) je me pointe comme une fleur (après avoir téléphoné pour m'assurer que le carton était bien arrivé hein, déjà descendue deux fois dans le vide et compte tenu du prix au litre du gasoil autant vous dire que la "Vico" la légère ferait mieux de se rhabiller et changer de nom en la "Vico" la pesant son poids en or) , tellement soulagée de retrouver mon carton par 58x26x39 cm que j'en avais les larmes aux yeux et qu'on m'annonce, en guise de bons vœux 2020 :

— "alors la dame des chips on vous l'a dit ? C'est quoi votre jour le vendredi ? Alors maintenant c'est où le vendredi ou niet.

Et là patatras, notre si belle relation détruite en deux temps trois mouvements, tout ça parce que je suis la "Dame des Chips", tout ça parce que je ne suis que la "Dame des chips", que vous ne me connaissez pas, que mon carton vous prend tellement la tête, que c'est tellement important pour vous qu'il ne traîne pas dans vos pattes qu'il fallait que ça sorte là tout de suite, comme ça, que ça vous en a fait perdre toute once d'humanité, parce que vous pensiez peut être que je me faisais un malin plaisir de vous enquiquiner (oui on dit enquiquiner chez moi aussi, c'est plus mignon qu'emmerder, c'est plus chantant aussi et pas aussi con que caguer) à ne pas venir le vendredi, mais avant, ou après. Bref, parce que je me suis loupée une seule fois alors que moi, pauvre folle je vous ai pardonné vos deux ou trois oublis de cette année, et oui je comprends qu'on parte en vacances, qu'on pense à autre chose, qu'on fasse des erreurs, c'est humain, parce que je me suis loupée une seule fois dis-je, vous m'avez rabaissé une bonne fois pour toutes à mon statut de la "dame des chips" sans penser une seule seconde qu'il suffit à des personnes comme nous, parents d'enfants différents, handicapés, malades, dont on rigole gentiment parce qu’on n’est pas foutu de donner à son enfant autre chose que des chips à bouffer (non, mais sans déconner y a pas idée, mère indigne) de perdre pied devant la phrase injuste de trop, mal avisée, inappropriée.

Alors voilà, j'ai presque failli la verser ma petite larme, enfin je vous avoue que je l'ai quand même versée arrivée dans ma voiture, parce que des fois, l'humanité c'est la seule chose qui vous raccroche quand tout part en couille (vous le dites ici couille non ?) et que pour le coup j'ai trouvé que c'était injuste et pas très gentil.

Mais après réflexion, après avoir ressassé ma déception durant les quelques kilomètres qui me remontaient vers mon fils handicapé, mon grand garçon au bidon rempli de chips, dont le carton tanguait gentiment dans le coffre de ma voiture (c'est fou comme c'est rassurant un carton de chips quand on y pense, une semaine de gagner yes !), je me suis dit que ce n’était pas votre faute, que vous ne pouviez pas savoir ce que c'est que de vivre avec un enfant autiste, que vous avez de la chance, qu'il y a bien plus grave dans la vie et que je me devais de vous le dire. Donc je serai là, les vendredis, peut être en fin d'après-midi pour faire durer le suspens, et que si je ne pouvais pas être présente et bien je vous appellerais et je vous dirai "allo allo code rouge, mission Vico annulée, je répète mission Vico annulée, la livraison aura lieu demain"

La dame des chipsLa dame des chips Empty

more_horiz
À l'attention du Chef de rayon épicerie du Croisement Market de Bourg-près-de-chez-moi,

Bonjour,

Je suis la "dame des chips" du vendredi, je crois que c'est comme ça que l'on m'appelle à votre travail. En fait, je ne suis pas que la "dame des chips" et d'ailleurs, je ne sais pas si vous êtes un monsieur ou une madame Chef de rayon épicerie.

Comme quoi... vous pensez à moi chaque semaine, je pense à vous chaque semaine et je reste la "dame des chips" depuis maintenant deux ans et vous le Chef de rayon qui permet à mon fils de manger tous les jours.

Vous avez une grande place dans notre vie, je tenais à ce que vous le sachiez.

Sans vous, notre enfant, porteur d'autisme, ne pourrait pas s'alimenter.

Je sais, ça parait dingue comme ça, mais notre grand garçon de 16 ans ne mange que deux catégories d'aliments depuis l'âge de 3 ans, des chips Vico "la légère" et des petits Suisses Danonino. Il est réglé comme du papier à musique notre loulou différent, 5 paquets par jour, ni plus ni moins.

On a bien essayé de lui faire manger autre chose, vous pensez bien, nous ses parents, sa famille, ses maîtres et maîtresses, ses éducateurs, ses médecins, ses psychologues, les psychologues qui suivent aussi les parents (et oui il faut passer une sorte de permis de parent d'enfant différent dans notre société et s'assurer que, dans nos têtes, ont est toujours au top et qu'on ne craque pas, au cas où) bref nous avons tous échoués, c'est la VICO la légère et rien d'autre aussi non il se laisse mourir de faim (le meurt de faim arrive après les ultimes phases de cris, angoisse, et les coups bien évidemment).

Nous venons d'une autre région, une région qui croule sous l'argent et l'abondance, où l'ont trouve des princes et des princesses, de belles voitures, de jolies maisons et où la VICO la légère fleurit dans les rayons, mais où les enfants différents n'ont pas leur place.

Nous sommes donc venus nous installer dans vos magnifiques montagnes où l'air si pur a regonflé le moral de toute la famille.

Mais la Vico, la coquine, se fait plus rare en altitude, elle a déserté les Casino, puis les supers U, et on ne la trouve, chanceux que vous êtes, que dans vos rayons. À force de me voir les dévaliser, un de vos collègues m'a gentiment proposé d'en commander en carton et voilà comment nous sommes rentrés dans votre vie, enfin dans vos listes, vos tableaux, votre économat.

La première année, j'avoue on était pas top top dans l'organisation, notre enfant a traversé d'importants épisodes de grande souffrance qui ne lui permettait pas de rejoindre ses copains à l'IME, et quelque peu embrumée pas ses crises, sa violence, sa douleur et son désarroi, j'ai pu zapper un ou deux de nos rendez-vous hebdomadaires, sans vous prévenir en plus. Impardonnable.

Mais vous l'avouerez, en 2019 j'ai été particulièrement exemplaire. Fidèle au poste, quoiqu'il advienne, même lorsque mon garçon a été hospitalisé, même lorsqu'il a frôlé l'inimaginable, j'étais présente pour récupérer mon carton.

Même lorsque vous m'avez oublié, à deux ou trois reprises et que, prise aux dépourvues, j'ai dû descendre à la Grande Ville à 90 km (et oui la Vico la légère est une espèce en voie de disparition, surement un coup de Trump et du réchauffement climatique).

Bon j'avoue que depuis, j'ai aussi appris à planquer des paquets de chips de partout dans la maison, le grenier, les meubles, les tiroirs, l'impression d'être une alcoolique qui cache les bouteilles.

Les autres membres de la famille sont punis de mort dans d'atroces souffrances si jamais il leur venait à l'idée de piquer un paquet de la grande, la magnifique, l'unique "Vico La légère" on croule sous les cartons vides que nous revendons d'ailleurs sur le dark web des déménageurs.

Bref vous l'aurez compris le vendredi est devenu sacré chez nous, une religion je dirai, le vendredi c'est VOTRE jour, fini le poisson c'est le Jour du carton de chips Vico "la légère" au Croisement de Bourg-près-de-chez-moi, Pyrénées-Orientales, Occitanie, France.

Mais voilà qu'en cette semaine de fêtes de fin d'année j'ai tout fait foirer, notre belle complicité, notre bonne entente... Je suis venue le jeudi... et là pas de carton de chips. Pire plus un paquet dans les rayons. Même plus les chips dégueulasses aux légumes....

Ça n'aurait pas été très grave si je ne m'absentais pas pendant trois jours (promis je le ferai plus, plus de breaks dans l'année je serai toujours fidèle au poste). Et voilà que mon carton du vendredi avait disparu dans les rayons, le lundi quand je suis venue le chercher.

Alors je comprends !!! Vraiment je vous assure je vous comprends !!! Le carton est resté le vendredi + le samedi derrière votre comptoir et ça, ce n’est absolument pas possible quoi !

Non, mais ALLO la "dame des chips" t'a pas vu les sauvages qui ont dévalisés les rayons (mêmes les chips dégueulasses aux légumes c'est peu dire) non, mais sans rire fallait bien leur donner de quoi se mettre sous la dent, tiens oui voilà le carton de chips qui, avec ses 58 x 26 x 39 cm prend une place de dingue derrière le comptoir et qui, admettons-le, fait vraiment caguer (oui la d'où je viens on dit pas chier on dit caguer, ça donne un petit côté chantant et parfois très con faut le dire aussi à nos conversations)... où j'en étais moi ? Ah oui donc quelqu'un (et on m'a dit que c'était vous, je balance) à dit :

— "non, mais saperlipopette, elle nous fait caguer la "dame des chips" (et là je soupçonne, comme un sixième sens, mais peut être que je me trompe, qu'un adjectif qualificatif peu flatteur s'est interposé entre le déterminant et le nom féminin) à partir de maintenant, c'est le vendredi et uniquement le vendredi si elle passe avant c'est niet, si elle passe après, c'est niet".

Et voilà qu'hier (encore un jeudi, non mais franchement) je me pointe comme une fleur (après avoir téléphoné pour m'assurer que le carton était bien arrivé hein, déjà descendue deux fois dans le vide et compte tenu du prix au litre du gasoil autant vous dire que la "Vico" la légère ferait mieux de se rhabiller et changer de nom en la "Vico" la pesant son poids en or) , tellement soulagée de retrouver mon carton par 58x26x39 cm que j'en avais les larmes aux yeux et qu'on m'annonce, en guise de bons vœux 2020 :

— "alors la dame des chips on vous l'a dit ? C'est quoi votre jour le vendredi ? Alors maintenant c'est où le vendredi ou niet.

Et là patatras, notre si belle relation détruite en deux temps trois mouvements, tout ça parce que je suis la "Dame des Chips", tout ça parce que je ne suis que la "Dame des chips", que vous ne me connaissez pas, que mon carton vous prend tellement la tête, que c'est tellement important pour vous qu'il ne traîne pas dans vos pattes qu'il fallait que ça sorte là tout de suite, comme ça, que ça vous en a fait perdre toute once d'humanité, parce que vous pensiez peut être que je me faisais un malin plaisir de vous enquiquiner (oui on dit enquiquiner chez moi aussi, c'est plus mignon qu'emmerder, c'est plus chantant aussi et pas aussi con que caguer) à ne pas venir le vendredi, mais avant, ou après. Bref, parce que je me suis loupée une seule fois alors que moi, pauvre folle je vous ai pardonné vos deux ou trois oublis de cette année, et oui je comprends qu'on parte en vacances, qu'on pense à autre chose, qu'on fasse des erreurs, c'est humain, parce que je me suis loupée une seule fois dis-je, vous m'avez rabaissé une bonne fois pour toutes à mon statut de la "dame des chips" sans penser une seule seconde qu'il suffit à des personnes comme nous, parents d'enfants différents, handicapés, malades, dont on rigole gentiment parce qu’on n’est pas foutu de donner à son enfant autre chose que des chips à bouffer (non, mais sans déconner y a pas idée, mère indigne) de perdre pied devant la phrase injuste de trop, mal avisée, inappropriée.

Alors voilà, j'ai presque failli la verser ma petite larme, enfin je vous avoue que je l'ai quand même versée arrivée dans ma voiture, parce que des fois, l'humanité c'est la seule chose qui vous raccroche quand tout part en couille (vous le dites ici couille non ?) et que pour le coup j'ai trouvé que c'était injuste et pas très gentil.

Mais après réflexion, après avoir ressassé ma déception durant les quelques kilomètres qui me remontaient vers mon fils handicapé, mon grand garçon au bidon rempli de chips, dont le carton tanguait gentiment dans le coffre de ma voiture (c'est fou comme c'est rassurant un carton de chips quand on y pense, une semaine de gagner yes !), je me suis dit que ce n’était pas votre faute, que vous ne pouviez pas savoir ce que c'est que de vivre avec un enfant autiste, que vous avez de la chance, qu'il y a bien plus grave dans la vie et que je me devais de vous le dire. Donc je serai là, les vendredis, peut être en fin d'après-midi pour faire durer le suspens, et que si je ne pouvais pas être présente et bien je vous appellerais et je vous dirai "allo allo code rouge, mission Vico annulée, je répète mission Vico annulée, la livraison aura lieu demain"
Françoise
Merci pour ce partage. Votre texte est très touchant

Re: La dame des chipsLa dame des chips Empty

more_horiz
Merci pour ce partage. Votre texte est très touchant
Vous devez être connecté pour commenter
Inscrivez-vous ou connectez-vous
ConnexionInscription
 ::  Écriture :: Autres écrits