Black-Out

Lorsqu’elle se réveilla à l’hôpital, Lola ne comprit pas ce qu’elle faisait là. Jetant un œil autour d’elle, elle s’attendait à voir sa famille à son chevet, qui lui expliquerait ce qui lui est arrivé pour qu’elle se retrouve ici. Elle ne vit personne, elle était seule. Elle tenta de se rappeler les évènements de la veille, sans succès. 
Elle essaya de se lever pour trouver une infirmière, ses parents n’importe qui mais. Elle ressentit une vive douleur au bas ventre qui la poussa à se recoucher. La panique commençait à l’atteindre. Elle regarda au niveau de ses cuisses et ce fut le choc : deux ecchymoses jaune violacées y étaient présentes. Les larmes lui montèrent aux yeux lorsqu’une jeune femme qu’elle ne connaissait pas entra dans la chambre deux cafés à la main.
            « - Ah, tu es réveillé bonjour, comment tu te sens ? Tiens, je t’ai pris un café.
-          Qui êtes-vous ? Où sont mes parents ?
 
-          C’est moi qui t’ai trouvé dans la ruelle dans laquelle tu te trouvais. Je suis Stéphanie, tu peux m’appeler Steph. Tes parents ne vont pas tarder à arriver.
 
-          Comment ça, j’étais dans une ruelle, qu’est ce qui s’est passé ? Pourquoi je ne me souviens de rien ? »
Steph lui raconta alors comment elle l’avait aperçue par terre dans la rue, à demie-nue, du sang entre les jambes.  Elle avait immédiatement appelé les pompiers. Steph lui dit l’origine de ses ecchymoses, du sang retrouvé sur elle. Les larmes que Lola avait refoulées plus tôt se mirent à couler sur son visage horrifié.
« - J’ai été violée ? dit-elle dans un sanglot.
-          Je suis désolée ma belle, te souviens-tu de quelque chose ? »
Lola n’avait pas d’autres souvenirs que d’avoir fêter son bac avec ses amis. Le black-out total. Christine et Paul firent irruption dans la pièce au même moment que l’infirmière, qui venait vérifier que tout allait bien. Au vu de l’état dans lequel se trouvait la jeune fille, elle lui conseilla d’avaler un anxiolytique histoire de se calmer un peu.
Epuisée, le corps endolori, Lola finit par se rendormir, ses parents à ses côtés, se demandant pourquoi Steph était restée à son chevet alors qu’elle ne la connaissait pas.