Pour accéder à toutes les fonctionnalités de Dixily,
vous devez activer JavaScript.
Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur.

logo
DixilyConnexion

Dixily | Un monde littéraire... Et bien plus...

Les trous – Live d’écriture d’Élodie Lauret, 30/07/2019 EmptyLes trous – Live d’écriture d’Élodie Lauret, 30/07/2019

more_horiz
Les trous

Une fois, un homme avait un trésor.
Il y tenait beaucoup car il était précieux. Le coffre était orné de dorures et empli de pierres précieuses savamment polies. C’était un magnifique trésor et l’homme vivait dans la peur de le perdre ou pire, qu’on lui volât. Cela l’obsédait, il ne pensait plus qu’à ça quand il quittait sa maison ou qu’il y invitait quelqu’un. Cela en devenait invivable, il décida que ce ne pouvait plus durer. Entreprit de trouver une solution. Détermina finalement de faire comme les pirates des histoires et l’enterrer.
Il creusa donc un trou dans son jardin, peu large et modérément profond. Y déposa délicatement le coffre qu’il recouvrit non sans douceur de cette terre meuble qu’il avait extraite.
Une fois le coffre recouvert, le trou refermé, le sol tassé, il se trouva cependant bien embarrassé de voir qu’il lui restait un petit tas de terre dont il ne savait que faire. Il lui fallait pourtant la dissimuler, faute de quoi on se douterait que quelque chose avait été enterré dans ce trou solitaire dont la trace était évidente au milieu du parterre d’herbe écrasée. Il se dit que la meilleure chose à faire serait de creuser un second trou dans lequel il mettrait la terre du premier. S’il gérait la quantité adéquatement, il parviendrait peut-être à tout faire rentrer, et deux trous valaient mieux qu’un pour semer le doute sur l’importance de ceux-ci.
Le second trou creusé et la terre du premier débarrassée, il s’aperçut qu’il ne parvenait pas à remettre toute la terre qu’il avait exhumée pour faire le second. Il en fit donc un troisième qui eut aussi peu de succès, pas plus que le quatrième. Il ne perdit pas courage pour autant et persévéra à creuser et ensevelir des trous avec la terre du précédent. Il creusait en ligne et on pouvait suivre son parcours en partance de son jardin et dessinant un chemin en ligne droite jusqu’à lui. Il ne prêtait pas attention au fait qu’il s’éloignait de sa maison ni ne songeait à rentrer. Petit à petit, il se perdit dans l’action répétitive et oublia même pourquoi il avait commencé, si concentré était-il sur sa nouvelle occupation : parvenir à ensevelir la terre qu’il avait sortie du sol.
Sans s’en rendre compte, il faisait peu à peu le tour du monde. Il n’en voyait rien, trop occupé à sa tâche, et le monde le remarquait vaguement puis finissait par l’accepter comme l’une de ses nombreuses étrangetés. Il était donc en grande partie ignoré. Et comme il ignorait aussi où il se trouvait, il fut surpris lorsqu’il creusa un sempiternel trou (il avait aussi perdu le compte depuis bien longtemps) de rencontrer quelque chose de dur.
Il extirpa l’objet sans trop y prendre garde, pressé de voir si l’espace qu’il dégageait suffirait `à ensevelir le surplus de terre qu’il avait. Et miracle ! Cela rentrait parfaitement...
L’objet curieux qui lui avait permis d’accomplir sa quête était couvert de terre. L’époussetant, il découvrit un petit coffre en bois sculpté de moulures recouvertes d’une fine feuille d’or. À l’intérieur reposaient des gemmes sublimes d’une valeur qu’il n’aurait su estimer. Elles étaient magnifiques, scintillaient en rayonnement du couchant soleil. Il fut émerveillé de cette découverte, mais remarqua à part-lui être incapable de dire à quoi cela pourrait bien lui servir. Il n’avait pas l’usage de tant de richesses, sa vie lui était amplement satisfaisante dans sa simplicité ! Le mieux qu’il puisse faire de ces pierres était naturellement de les offrir à ceux qu’il connaissait et qu’il aimait.
Quoi de mieux en effet pour un trésor que d’être partagé ?

Les trous – Live d’écriture d’Élodie Lauret, 30/07/2019 EmptyRe: Les trous – Live d’écriture d’Élodie Lauret, 30/07/2019

more_horiz
Merci pour ton partage Walt 😁