logo
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de Dixily,
vous devez activer JavaScript.
Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur.
Dixily
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Connexion

Un monde littéraire...
Et bien plus...

Blog

06062021


Critique 22 : Sous le regard de Laria Xcover16

Résumé : Le royaume de Linaria a toujours vécu en paix, sous la bienveillance de la déesse Laria. Le couronnement d’Ystar, fils du Tiane, représentant divin de la déesse, approche. Tous se préparent et entament le long chemin pour célébrer cet événement.
De son côté, sa sœur Via a d’autres soucis en tête. De terribles cauchemars l’assaillent et de puissants pouvoirs se développent en elle. Serait-elle une anomalie ? Ou pire, un monstre ?
À l’est, l’Elfe Lildrille, au sang maudit à la naissance, est interdit d’assister à la cérémonie. Il ne pourra passer du temps avec Via, qu’il aime secrètement. Alors qu’il fuit pour la rejoindre, une guerre familiale intestine fait échouer tous ses plans et le transforme en criminel.
Plus au sud, indisposée par une jambe cassée, la reine Cassiopée se terre dans son antre. Une terrible tragédie remet en cause son amour pour la déesse, alors qu’un attentat meurtrier avorte la cérémonie de couronnement.
La paix en Linaria survivra-t-elle ?





Mon avis : Pendant le mois de Mai, j’avais lancé mon propre challenge littéraire, histoire de pouvoir un peu vider ma Pile A Lire, qui s’était considérablement agrandie. Manque de chance, c’est aussi pendant ce mois que sont tombés tous mes examens, réponses de Master et candidatures d’écoles, s’ajoutant à une sacrée flemme envers la lecture. Résultat, je n’ai lu « que » trois livres pendant un mois, là où j’avais pour habitude d’en lire entre 7 et 10. Donc au mois de Juin, maintenant que tout cela est derrière moi, je compte bien rattraper mon retard et lire tous les romans qu’il me reste ! A commencer par un petit service presse numérique qui me faisait de l’œil : Sous le Regard de Laria. Qu’en ais-je pensé ? Je vous dit tout ça…


Le prologue est…surprenant. C’est un début auquel on ne s’attend pas forcément. Je l’ai trouvé très bien écrit, mais également très sombre, avec un « teasing » d’événements relativement sombre à venir, ce qui m’a tout de suite plongé dans le récit. Par la suite, on rencontre le personnage de Via qui se réveille d’un cauchemar. Avec elle, on en découvre un petit peu plus sur l’univers de ce roman, ainsi que sur la magie qui semble omniprésente, ou en tout cas, faire partie intégrante de la société. Ainsi, on apprend que les pouvoirs de la jeune femme commencent à peine à se développer, ce qui, pour elle, explique les cauchemars : elle n’arrive pas encore à contrôler son pouvoir. Une opinion qui ne tardera pourtant pas à changer… Tout change lors de la cérémonie de couronnement d’Ystar, le frère de Via, qui se transforme en attentat. C’est à partir de ce moment-là que l’histoire se développe et que l’on rencontrer les autres personnages de l’histoire : Lildrille et Cassiopée. Et tous ces personnages ont un intérêt commun : leur relation avec la Déesse Laria.


Dans l’ensemble, le personnage de Via est un personnage plutôt attachant. Au début, au milieu des autres personnages avec lequel elle interagit, elle apparaît tout de suite comme étant mise à l’écart, très différente, pleine d’empathie et surtout, mue par sa propre volonté, là où les autres personnages comme sa sœur ou son frère répondent à un code et une étiquette, n’acceptant aucun faux pas et surtout, sont imbus d’eux-mêmes parce qu’ils sont riches. C’est donc très facile de s’attacher à la jeune princesse et ça fait d’autant plus mal au cœur de la voir mise à mal lors des diverses épreuves qu’elle traverse pendant ce roman.
Je ne sais pas trop quoi penser de Lildrille. C’est un personnage complexe et intéressant, avec une histoire très bien écrite et une évolution plutôt sympathique, mais je n’ai pas réussi à complètement apprécier ce personnage. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi, c’est un personnage travaillé et très complet, mais je n’ai pas eu de déclic envers lui.
Quant à la Reine Cassiopée, c’est probablement le personnage que j’aime le moins. Encore une fois, un personnage bien écrit, construit et avec une personnalité propre, mais j’ai tout de même préféré Via à cette femme (sans grosse surprise je suppose, c’est clairement le genre de personnage auquel je ne parviens pas à m’attacher). Après, elle a des moments intéressants, notamment lorsqu’elle discute avec la Déesse à propos des Lames Bleues, j’ai adoré ce moment !

Au final, c’est un roman très surprenant. J’ai toujours eu du mal avec les romans qui sont centrés ou qui ont comme point central une figure divine. J’adore les divinités, mais dès que le roman commence à parler de religion et de foi, j’ai du mal. Probablement parce que j’ai toujours peur de rater mon analyse ou de voir des choses là où il n’y a rien, mais bon. Toujours est-il que ce roman m’a vraiment plu. Ce n’est pas un coup de cœur, mais pas loin. Les personnages sont vraiment intéressants, on est investi dans le récit du début à la fin, le world-building est très bien fait et on a envie d’avoir le dénouement de l’intrigue (ce qui n’est pas encore le cas, car c’est un tome 1). Il est difficile cela dit d’en faire une critique poussée sans sombrer dans les spoilers, donc je me dois de rester vague, mais c’est un roman à découvrir rapidement !

Dixily aime ce message

Commentaires

forum
Aucun commentaire
Soyez le premier à commenter